Saint-Seiya Quest

jeu de role saint seiya dans l'univers du sanctuaire de notre chère déesse Athéna
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un nouveau départ

Aller en bas 
AuteurMessage
Azaris

avatar

Nombre de messages : 206
Age : 33
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 03/09/2006

Feuille de personnage
Pv:
200/200  (200/200)
Cosmos:
200/200  (200/200)
Xp:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Un nouveau départ   Lun 31 Déc - 0:00

Comment avez-vous connu le forum ?
Un ancien du Quest qui revient tout simplement. ^^

Petite présentation :
Chris, 22ans, geek de son état (enfin non quand même pas).

- - - - -

Nom : - - -

Prénom : Azaris

Age : Environ 23ans

Originaire : Grèce

Lieu d’entrainement : Sanctuaire

Camp : Athéna

Armure souhaité : Armure d’Or de la Balance

Caractère :
C’est une personne très altruiste n’hésitant pas à s’engager dans une bataille pour défendre la cause la plus juste, bien qu’il redoute toujours d’être obligé de croiser le fer. Pour lui tout être à droit à la liberté. Même s’il ne supporte pas les criminelles, tout le monde pour lui a droit à une seconde chance. Sous ses airs impartiaux dans tous ses agissements, Azaris n’en reste pas moins une personne très humaine. Il est toujours prêt à donner son aide à qui la veux ou en a besoin. Ceci dit, c’est également une personne solitaire.

Physique :
Azaris est un jeune homme assez banal. D’une taille assez modeste et de corpulence entre longiligne et athlétique, se n’est pas quelqu’un qui impose la méfiance aux regards des autres. C’est même le contraire, on peut lire sur son visage de la compassion et une grande gentillesse. Mais l’on peut voir aussi dans son regard de la tristesse. Ses cheveux châtain assez long ne viennent pas changer tout cela, ni ses yeux noisette. Azaris reste une personne simple mais qui dégage un certains bien être lorsque l’ont croise sont chemin.

Histoire :
Azaris ne souvient plus de son passé. Aussi loin que remontent ses souvenirs, c’est un passant qui l’a recueillit et soigné ses blessures, alors qu’il se rendait vers le sanctuaire. Lorsqu’il fut capable de reprendre sa route, le vieil homme lui demanda qui il était, et pourquoi s’était-il aventuré ici seul. Il n’y eu de réponse immédiate, Azaris lui avoua sa perte de mémoire, tout se qu’il avait était une lettre lui disant de venir au sanctuaire. D’un regard compatissant, cette personne d’un âge avancé lui donna alors le nom d’Azaris. Une fois de retour sur la route vers le Sanctuaire, Azaris ne cessa de repenser à cette longue discussion qu’il avait eue avec cette personne. Tout se qui lui restait maintenant, c’était un morceau de papier, et un nom que l’on lui a donné. Mais le fait d’avoir oublié tout se qu’il était avant n’était pas un signe comme quoi il se devait de changer de vie ? N’était-ce pas là une nouvelle chance que l’on lui avait donnée ? Toutes ces questions ruminèrent dans son esprit pendant son voyage, si bien qu’un beau jour, il vit au loin le sanctuaire, lieu où il devait se rendre. Il ne pouvait plus faire marche arrière, là où il était maintenant, si proche du but. Il prit une forte inspiration, et reprit sa marche vers ce lieu, d’un pas décidé et le regard plein de convictions.

* Je suis, Azaris… *


Extrait RP :
Le vent soufflait parmi les ruines de se qui était il y a encore quelques heures, un petit village paisible, épargné par le feu et le sang. La pluie était venue éteindre les flammes, et les cris des blessés commençaient à masquer le bruit du tonnerre qui arrivait. Pourquoi avaient-il attaqué ce village, que cherchaient-ils pour avoir tout mit à feu et à sang ? Ces questions n’eurent de réponses. Un jeune homme, se releva parmi les décombres. Avec du mal, il se hissa sur ses jambes et découvrit à ses cotés des corps mutilés de femmes et d’enfants.

* Qu’est ce qu’il s’est passé ici ? *

Contemplant ce paysage macabre, il commença à faire quelques pas vers se qui semblait être la place du village. Bien qu’il soit conscient de ce carnage, il n’en voyait pas les motivations. Il tenait à peine debout, mais, comme guidé par une force extérieure, il avançait toujours à la recherche d’éventuels survivants. Mais les cris des blessés qui se faisaient entendre commençaient à diminuer fortement, puis s’éteindre totalement.

* Suis-je donc je seul survivant ? Pourquoi ? *

Le silence fut brutalement coupé par la détonation de la foudre, qui venait de s’abattre non loin de lui. Il reprit la route et découvrit un petit camp sur se qui était la place du village. Il pouvait voir à leurs habits qu’ils n’étaient pas d’ici et qu’ils étaient surement responsables de ce massacre. Il s’avança doucement, de peur de subir le même sort que les autres.

" Chef, il y en a un qui vit encore ! "

Il n’eu le temps que d’entendre ces quelques mots avant de sentir quelque chose le frapper à la base du crâne. Il reprit conscience un peut plus tard, sentant son sang couler le long de sa nuque. Il ouvrit les yeux pour voir un homme un peut plus imposant que les autres, assit en face de lui. En voulant se redressé, il se rendit compte qu’il était pieds et poings liés.

" Ça ne sert à rien de te débattre, tu ne feras que perdre ton temps. "

Devant cette triste vérité, il n’eu d’autre choix que de se soumettre.

" Je me demande bien comment tu t’en es tiré avec seulement quelques égratignures, et cette petite chose fraichement faite. "

Ce n’est que maintenant qu’il réalisa que, en effet, il n’avait presque pas de blessure, aucune douleur de s’était faite sentir mise à part celle faites récemment. Mais devant son silence, le chef des bandits, prit cela comme un refus de coopérer.

" Si tu ne veux pas parler ce n’est pas grave, nous allons te laisser pourrir ici. Nous avons se que nous sommes venus chercher et il n’y a pas de raison pour que l’on s’éternise ici. "

* Venu chercher ? Mais quoi, il n’y a rien d’intéressant ici ça n’a l’air qu’un simple village totalement inoffensif qu’est ce qu’ils auraient bien put vouloir prendre pour justifier tout ces morts ? *

Le chef, lui ayant déjà tourné le dos, s’apprêta à sortir de la pièce lorsque toutes ses questions finir par le faire parler.

" Qu’êtes-vous dont venu cherché ici ? Pourquoi avoir tué tout ces gens ? "

Le chef s’arrêta net, plus surprit de l’entendre parler que la nature de sa question.

" Oh, tu as donc une langue et tu sais t’en servir ! Je suis désolé mais tu le sais très bien se que nous souhaitions avoir dans ce village. A moins que tu ne sois que de passage dans ce lieu. Mais sache que ça, vaut la peine d’avoir décimé toutes les personnes ici. "

Le détenu regarda alors le chef dans les yeux avec une leur de défi.

" Vous… Vous n’avez pas tué tout le monde, je suis toujours vivant. "

Il n’eu de réponse qu’un rire long et gras de la part du chef qui suite à cela s’empressa de lui répondre avec un ton équivalant à la nature de son rire.

" Tu l’es peut être encore, mais plus pour longtemps. Et puis comment pourrions-nous faire savoir qu’il s’agit d’un acte commit par nous s’il n’y avait pas de survivant ? "

Ces derniers mots glacèrent le sang de celui qui avait survécut. Et pour faire taire celui-ci, le chef lui asséna un nouveau coup pour l’assommer.
Quelques instant plus tard, il se réveilla, seul. La pluie tombait à torrent et le tonnerre venait éclairer par parcimonie cette nuit aussi noire que les ténèbres. C’est alors que, alors que tout espoir semblait perdu, il se releva. Il jura de retrouver ces personnes et de restituer le bien qu’ils avaient dérobé, en mémoire de tout ces gens mort pour la protéger.


* C’est le minimum que je puisse faire, et je suis peut être moi aussi l’une de ces personne qui voulaient protéger cet objet. *

Il sentit alors gronder en lui une force qu’il n’avait encore jamais sentie, comme s’il pouvait percevoir chaque chose dans un ensemble mais dissociée chacune d’entre elle. Il se leva alors spontanément, et dans cet élan, brisa ses liens. Il se sentait en accord avec toute choses autour de lui et même au-delà encore. Comme s’il pouvait percevoir l’univers et être en harmonie avec. Il entreprit de sortir de sa prison et au moment d’ouvrir sa porte il vit quelque chose sur le sol. Il s’en saisit, et à sa grande surprise, il s’agissait d’une lettre.

" Tu dois te rendre au sanctuaire sacré. "

C’est tout se qu’il pouvait lire, l’eau avait rendu illisible le reste. Il décida de se dirigé vers ce fameux sanctuaire, même s’il n’y était jamais allé, il sentait qu’il savait où il était et comment y aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquarius no Liam

avatar

Nombre de messages : 307
Age : 32
Date d'inscription : 12/06/2006

Feuille de personnage
Pv:
200/200  (200/200)
Cosmos:
200/200  (200/200)
Xp:
0/10000  (0/10000)

MessageSujet: Re: Un nouveau départ   Lun 21 Jan - 8:40

Et bien, que dire si ce n'est que je te valide avec plaisir et que je suis content de te revoir parmi nous ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintseiya-quest.grafbb.com
 
Un nouveau départ
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Numb3rs - Est-ce un nouveau départ ? - Colby/David - G
» Nouveau départ !!!
» Les Askanis - Un nouveau départ
» A&M 32 ? La fin pour un nouveau départ
» miroirs et jubilés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Seiya Quest :: Administration :: Présentations :: Personnages validés-
Sauter vers: